L'émission

La série s’adresse tout particulièrement aux petits de 2 à 5 ans et les invite à plonger dans un monde façonné sur mesure pour eux, dont tous les éléments se conjuguent pour les accompagner dans leur processus d’apprentissage, de découverte d’eux-mêmes et d’adaptation au monde qui les entoure. Ouvrons deux fenêtres sur cet univers : l’une en haut, l’autre en bas. 

Un papa très grand et ses tout-petits enfants

Le monde d’en haut est au cœur d’une forêt, dans les vestiges de ce qui fut un splendide château. Nous sommes ici chez Jean-Jeanle géant, qui est un peu le maître de ces lieux. Mais Jean-Jean, c’est surtout un papa. Son univers s’est transformé radicalement le jour du Grand Braoum. Lui qui vivait seul et paisible fut surpris par un grondement arbratralalesque, qui secoua tout et tous : un arbre sortait de terre, majestueux, splendide. C’est ce jour-là que Jean-Jean a « rencontré » Rose et Olivo. Ils étaient là, dans le feuillage de l’arbre, pas plus grands que ça, elle, de la grosseur d’un bouton de rose, lui, d’une grosse olive, dans une feuille douce comme une doudou. Jean-Jean les a recueillis, les a pris sous son aile, les a nourris et dorlotés à souhait. Il est le plus heureux des géants depuis qu’il est devenu papa. Et c’est tout un papa! Il sait bien écouter quand on lui dit les choses et sait aussi se faire écouter. Il est bon, drôle, il connaît les meilleurs jeux et il sait faire la soupe au miel comme personne.

Des malappris

Un étage plus bas vivent les Soussis (marionnettes), des bestioles sans manières, dissipées, turbulentes, des malappris qui font des bêtises. Ils sont quatre et forment un drôle de clan : Tache-Tache, Barbichette, Nez bleu et Tissou. Ils sont drôles et passent le plus clair de leur temps à exagérer les plaisirs, les peurs, les disputes : tout est prétexte aux exclamations et aux exagérations. Cela n’a pas empêché Rose et Olivo de s’enticher du plus petit d’entre eux, au point où ils se sont fait faire un toutou qu’ils ont nommé Bébéssou (Tissou), ce qui leur permet de jouer aux petits parents. Tout le monde ici connaît l’existence des Soussis puisqu’ils squattent les souterrains du château depuis la nuit des temps, mais ce sont des êtres prudents et ils tendent à éviter de se faire repérer par le monde d’en haut. Comme ils sont curieux, ils font parfois des apparitions du côté des Géant.

Des personnages attachants

Autour de la famille Géant gravitent d’autres personnages attachants tels que leur voisine Mosa, la fée qui a perdu sa baguette magique le jour du Grand Braoum. Depuis, un de ses doigts, Dougue, s’est transformé en un doigt magique. Et avec ce doigt indiscipliné, Mosa est la reine des gaffes et de certaines réussites, pour le plus grand plaisir des enfants. On retrouve également Blou, un enfant qui vit dans l’eau. On se demande parfois s’il ne serait pas un peu poisson… d’autant que ses deux mamans sont des sirènes! Il y a aussi Mouline, une enfant du vent. Elle est rusée et Rose et Olivo auront parfois de la difficulté à résister à ses entourloupettes pour contourner les règles. Un drôle de bonhomme fait aussi partie du décor : Monsieur Ding Dong, un dépanneur ambulant. Il a tout, tout, tout et il le transporte dans sa petite roulotte brinquebalante, autrement nommée la Touthèque.

Chaque jour, l’invitation est lancée aux jeunes téléspectateurs pour qu’ils viennent partager les aventures, les jeux, les chansons, les comptines de ces personnages adorables auxquels ils s’attacheront et pourront s’identifier. Dans cet univers féérique, on apprendra beaucoup, on s’amusera énormément. Chaque épisode de cette grande quotidienne dure 25 minutes… le temps d’un enchantement pour les enfants et leurs parents.

Les personnages

Le papa Jean-Jean

Jean-Jean, le personnage central de la série, est un père doux et bon pour Rose et Olivo, les enfants qu’il a adoptés. Il est là pour les sécuriser, mais aussi pour les aider à se surpasser, à affronter leurs peurs et les apaiser dans les moments difficiles pour eux.

Il est le grand gardien des règles du royaume des Géants, un magnifique terrain de liberté où les enfants ont tout le loisir de s’épanouir.

Jean-Jean veille aux besoins essentiels des enfants; il encadre et structure leur vie avec des limites claires et rassurantes; il leur montre à patienter;  il les encourage à explorer leur monde et les incite à partager son attention.


Rose et Olivo

Rose et Olivo, incarnent des enfants de 4 ans épanouis, qui font preuve d’autorégulation. Ils ne sont pas sages comme des images pour autant. Ils savent être bruyants, curieux et actifs. Ils sont bien dans leur peau. Ils manifestent leurs émotions, négatives ou positives. Ils expriment leurs besoins et leurs désirs, mais ils savent aussi accepter un refus. Ce sont des modèles positifs pour les jeunes téléspectateurs.

Rose et Olivo ont confiance en eux, tout en sachant qu’ils ont des limites et qu’ils peuvent se tromper à l’occasion, ce qui les rend patients et raisonnables. Ils savent déjà penser aux autres et acceptent de partager l’attention des adultes avec leurs amis, dont les tout-petits qui les regardent à la maison!

Rose est vive, joyeuse, joueuse et elle ne manque pas d’idées pour se divertir. Curieuse, un rien l’impressionne et tout la ravit! Olivo lui ressemble, il est tout aussi curieux et joueur mais il est plus posé. Il prend un moment pour réfléchir quand Rose, elle, est déjà ailleurs. Olivo aime bien «tester» ses idées, ce qui l’amène à poser des gestes qui n’ont pas toujours l’effet escompté.

La fée Mosa

La fée Mosa est un modèle de persévérance et de patience. Fantaisiste et chaleureuse, elle donne l’occasion aux enfants de s’adapter à des façons de faire différentes, à faire preuve de souplesse, car avec elle ce n’est pas tout à fait comme avec leur père. Mosa a quelque chose de particulier, c’est son doigt, qui lui sert de baguette magique. Cet index a un nom : Dougue, et comme il ne comprend pas toujours bien ce que Mosa lui demande, il arrive qu’il fasse des choses plutôt bizarres, qui n’ont rien à voir avec ce qui lui a été demandé.

Avec ce doigt indiscipliné, Mosa est la reine des gaffes. Mais ce n’est pas grave : on a bien le droit de se tromper… et ensuite, on se reprend. Mosa ne se décourage donc jamais quand un tour de magie ne marche pas. Elle dédramatise les petites gaffes et les erreurs; en sa compagnie, les enfants se sentent bien, dans sa maison qui est voisine de la famille Géant. Dans ce lieu joyeux et invitant, il y a toujours quelque chose à découvrir et une fête à célébrer. Mosa stimule les habiletés d’autorégulation des enfants de façon ludique. 

Monsieur Ding Dong

Jacques Ding Dong est un dépanneur très original.  Il transporte tout dans sa roulotte, la Touthèque.  Quand on lui demande quelque chose, il ne vend pas, il prête.  Et il troque, selon ses humeurs. Tout un personnage que ce prêteur-troqueur d’une sensibilité à fleur de peau. Ses peines, ses joies intenses, ses colères bouffonnes, tous ses débordements sont autant d’occasions pour les enfants de se familiariser avec les émotions.

On l’entend venir de loin ce monsieur Ding Dong, car il s’annonce haut et fort avec un bonjour dans une langue qui n’est jamais la même que celle de la veille. Il chante aussi, et les paroles de ses chansons se retiennent sans difficulté puisqu’elles contiennent beaucoup, beaucoup de ding et de dong. Auprès de ce grand émotif, les enfants acquièrent les outils nécessaires pour reconnaître, partager et moduler leurs émotions, de quelque nature qu’elles soient.

Blou et Mouline

Ces enfants viennent de deux univers différents de celui de Rose et Olivo. Ce sont des enfants moins matures que Rose et Olivo.

Blou Balou a comme mamans des sirènes. C’est un enfant de l’eau. Pas étonnant qu’il connaisse et adore tout ce qui vient de l’eau et qu’il soit heureux… comme un poisson dans l’eau. Toutefois, il est timide et un peu crédule, donc facilement impressionnable.

Mouline Éole est une enfant du vent. Elle est toujours décoiffée, on peut comprendre pourquoi… et elle donne l’impression, parfois, qu’elle va s’envoler comme une feuille. Elle a tendance à défier l’autorité; fonceuse, Mouline est toujours prête à essayer de nouveaux défis, rien ne l’arrête; rusée, elle est championne de l’entourloupette pour contourner les règles!

Chacun d’eux a des petits défis à relever pour gagner en maturité: pour Blou, celui de développer sa capacité d’attention; pour Mouline, celui de freiner son impulsivité. Les deux sont fiers de grandir et essaient très fort d’être un peu plus discipliné.

Les Soussis (Marionnettes Tache-Tache, Barbichette, Nez bleu et Tissou)

Les Soussis habitent les souterrains du château. Ce sont des petites bêtes hirsutes, des bestioles sans manières, dissipées et turbulentes. Ils s’appellent Tache-Tache, Barbichette, Nez bleu et Tissou. Curieux, les Soussis sont toujours fascinés devant des objets qui les intriguent et qu’ils explorent sous toutes les coutures. Ils entassent les trésors qu’ils ont amassés au fil du temps. Cependant, leurs tunnels sont bien ordonnés et très propres, car ils aiment ce qui brille. Pas étonnant d’ailleurs qu’ils soient amateurs de colorines, des pierres étincelantes qui jaillissent du sol à la moindre secousse terrestre.

Ces personnages parlent un autre langage, la langue Sou. Au contact de ce charabia amusant, les petits se sentiront comme tout étranger devant une nouvelle langue à apprendre. Ces petites bêtes insouciantes ont tous les défauts du monde. Les enfants Géant les épient à travers leur périscope, et peuvent ainsi commenter les conséquences de leurs bêtises et exercer leur jugement. Au fil de leurs observations, en petits parents indulgents, Rose et Olivo vont tenter de percer le mystère des Soussis, formulant l’espoir qu’ils apprennent et qu’ils deviennent un jour plus adaptés.

Les Soussis n’aiment guère se faire déranger et ne sont pas sorteux. Pourtant, il arrive qu’ils se pointent le museau dans le monde d’en haut, pour le plus grand ravissement de Rose et OlivoBarbichette est affublé d’une drôle de touffe de poils au menton tandis que Tache-Tache possède un pelage couvert de taches blanches. Nez bleu a l’appendice nasal de cette couleur et Tissou est le plus petit des quatre. Ils passent beaucoup de temps à se disputer pour des riens. Comme ils se savent espionnés, ils ont appris à être prudents et discrets. Heureusement, grâce au soussiscope des enfants Géant, on peut suivre leurs péripéties et les téléspectateurs peuvent clairement discerner les bons des mauvais comportements.